Tout comme l'échelle de Richter permet de mesurer l'intensité d'un séisme, l'échelle de Mohs permet de mesurer la dureté d'une pierre. Le critère retenu est la capacité d'une pierre de rayer ou d'être rayée par une autre, ce qui donne une note sur une échelle de 1 à 10.

 

L'échelle de Mohs a été définie par un minéralogiste allemand en 1812 dont le nom était incidemment Friedrich Mohs.

 

3.0 - 4.0 Corail
3.5 - 4.0 Malachite
4.0 Fluorine
5.0 - 6.0 Turquoise
5.0 - 6.0 Lapis lazuli
5.5 - 6.5 Opale
6.0 - 6.5 Pierre de lune
6.0 - 7.0 Cyanite
6.5 - 7.0 Tanzanite
6.5 - 7.0 Spodumène
6.5 - 7.0 Péridot
6.5 - 7.0 Jaspe
6.5 - 7.5 Grenat spessartite
6.5 - 7.5 Grenat démantoïde
6.5 - 7.5

Grenats almandins

7.0 Amétrine
7.0 Améthyste
7.0 Quartz
7.0 - 7.5
Tourmaline
7.0 - 7.5

Grenat

7.5 - 8.0 Béryl
7.5 - 8.0 Aigue-marine
7.5 - 8.0 Emeraude
8.0 Topaze
9.0 Spinelle
8.5 Chrysobéril
8.5 Alexandrite
9 Saphir - Saphir étoilé
9 Rubis
10 Diamant

 

 

Attention : l'échelle ne prend pas en compte d'autres paramètres de fragilité des pierres. Par exemple, certaines pierres très dures, malgré leur résistance aux rayures peuvent, à la suite de fragilités intrinsèques ou de traitements devenir sensibles aux ultrasons, à l'acide... De même, elles peuvent rester sensibles aux chocs thermiques ou à certaines vibrations.

 

Petit conseil en passant : si vous remarquez qu'une pierre de votre bague commence à bouger, cessez immédiatement de la porter et faites la ressertir. En effet, l'or de la monture, quel que soit son alliage, est moins dur que la pierre. Il s'usera du fait du frottement jusqu'au moment où la pierre tombera.

 

Retour vers l'accueil

Retour à l'accueil