Voici les principaux outils nécessaires pour mesurer taille de votre doigt et adapter la taille d'une bague. Vous pouvez voir dans l'image ci-dessous deux triboulets (dont un triboulet métrique) et un baguier.


Outils

 

Pour la réalisation d'un anneau, une des questions les plus importantes - et elle est légitime - est la détermination de la taille de votre doigt. Pour cela, j'utilise le baguier. Il s'agit d'un jeu d'anneaux de tailles différentes qui permet de mesurer la circonférence du doigt. En France, la taille est donnée en millimètres.

Point intéressant : dans le cas où vous voudriez faire graver l'intérieur de l'anneau, par exemple, pour une alliance, la taille peut vous donner une idée de la longueur du texte que vous pouvez envisager d'y inscrire.

 

Baguier


La mesure de la bague est obtenue en revanche avec le triboulet métrique qui comporte les mêmes indications. Dans la photo, ci-dessous, il s'agit des graduations en rouge.

 

P4050036

 

Que se passe-t-il si la bague que l'on vous offre ne vous va pas ou que, plus tard, la taille de votre doigt change ? Il est possible de modifier sans difficulté la taille de l'anneau.


Pour procéder à l'agrandissement d'un anneau, la technique la plus courante consiste en l'utilisation d'un triboulet à forger (celui qui n'a pas de graduations) et de marteler l'anneau.

Pour rétrécir un anneau, en revanche, il est nécessaire d'enlever un peu d'or de l'anneau, ce qui demande un travail supplémentaire.

D'autres techniques font appel à des systèmes mécaniques.

 

Il existe d'autres possibilités comme l'ajout de deux boules à l'intérieur de l'anneau, ce qui est particulièrement intéressant si vous êtes sujette à une variation saisonnière de la taille de vos articulations.

 

Plots

 

Les joailliers qui, comme moi, fabriquent l'intégralité de leurs pièces, savent que chaque bague est unique et que les opérations que j'ai décrites peuvent rapidement devenir complexes.

Certaines bagues peuvent être plus sensibles que d'autres aux manipulations du fait de la fragilité de leurs pierres ou parce que l'effort réclamé à leur monture est trop important (particulièrement s'il s'agit de modifications importantes de la taille). Une mise à taille, dans la plupart des cas, ne requerra qu'un contrôle du sertissage des pierres, mais, parfois, il peut être nécessaire de dessertir les pierres avant de procéder aux opérations de chauffage ou de martelage.

 

Retour vers l'accueil.

 

Autre page qui peut vous intéresser : L'entretien de vos bijoux

Retour à l'accueil